Logo MICADEV
Mission Care Development Organisation


Nous concentrons actuellement nos activités au Bénin qui figure parmi les pays les plus pauvres et les plus démunis du monde .
Nos programmes en cours et à venir ciblent les patients diabétiques et les enfants en malnutrition chronique.

Programme en faveur des diabétiques au Bénin

carte du Bénin
Afrique de l'ouest, incluant le Bénin

Données statistiques sur le Bénin

Population 7 millions d’habitants
Capitale Porto-Novo
Villes principales Cotonou, Djougou, Parakou, Lokossa, Abomey
Croissance naturelle 3 % par an
Population de <15 ans 45,6%
Population de >60 ans 6%
Espérance de vie 53 ans
Taux de fécondité 5,6 enfants par femme
Développement
Indice de développement humain 0,421 / 161 ème sur 177 pays
Taux de la population ayant accès à l’eau potable 61%
Nombre d’habitants par médecin 6.790
Taux de la population équipé en électricité 22%
Part de la population sous le seuil de pauvreté 33%


Le Programme de prévention et traitement du Diabète est en place au Bénin depuis 2009. 

Les accords ont été signés avec le Ministère de la Santé du Bénin, les Directions Départementales de la Santé et les Centres hospitaliers départementaux. 
Le projet "preventing diabetes and improving Treatment Provided to Diabetics in Bénin" a reçu l’agrément et l’appui financier de la World Diabetes Foundation le 10 décembre 2009.

Les agréments des autorités béninoises (Ministère de la Santé , Direction Régionales de santé , Directions des Hôpitaux départementaux ont été signés au cours du 1er trimestre 2010

Au cours de la première phase du programme de 2010 à 2013 2 Services de référence en diabétologie, les « Unités Diabète », ont été créés et équipées, le personnel médical et paramédical formé.

  • à l’Hôpital Départemental de Zou Collines : CHD Zou d’Abomey où le Dr Maurice Aglin dirige de l’Unité Diabète
  • à l’Hôpital Départemental de Borgou Alibori de Parakou où le Dr Abdoulaye Imorou dirige de l’Unité Diabète

 

Dépistage gratuit du diabète et hypertension de la population aux marchés - Bénin
Des campagnes grand public de dépistage gratuit et sensibilisation sont réalisées environ une fois par mois.

 

Les intervenants MicaDO , médecins endocrinologues et cadres infirmiers spécialisés ont effectué 40 missions sur le terrain, assurant la formation médicale et paramédicale des acteurs locaux , l’organisation, la coordination et la gestion des activités.
Docteur Maurice AGLIN en consultation spécialisée diabète à l'hôpital départemental de Zou-Colline

 

Au sein de chacun des hôpitaux les bâtiments dédiés ont été réhabilités et remis à neuf.
Les équipements, mobilier, matériel médical et informatique sont mis en place. 
Les consommables (médicaments et réactifs de dosage sont fournis pour les 2 premières années d’activité et la méthodologie de recouvrement des coûts, adaptées aux conditions locales, leur permet de renouveler régulièrement en fonction des besoins.

 

Les consultations spécialisées sont faites par le médecin béninois formé, aidé de son staff infirmier. Ils disposent des équipements nécessaires aux examens complémentaires : dosage de l’Hémoglobine glyquée, électrocardiographe, doppler, lecteurs glycémiques

 

Coordonnées du contact et du présentateur
Dr Jacqueline Dicquemare MicaDO, 40 Avenue des Alpilles, 13890 Mouries France : 33490475241, jacquelinedicquemare@gmail.com
AUTEURS & AFFILIATIONS
Auteurs du résumé : Jacqueline Dicquemare () Maurice Aglin () Michel Mattout () P Jean de la Tullaye () Claude Thuan () Fidèle Zinzou () Abdoulaye Imorou () (1) CHD Zou/Collines Abomey Benin (2) MicaDO Mouries France (3) MicaDO Mouries France (4) MicaDO Mouries France (5) CHD Zou/Collines Abomey Benin (6) CHD Parakou Parakou Benin
Détails du résumé
Type de présentation: Poster Structure: SFD Thèmatique : Epidémiologie - Santé publique
Déclaration de conflit d’intérêt: Non Prix Jeunes Chercheurs:Non
Titre
Le diabète au Bénin : Étude et suivi de 500 patients et de leurs particularités
Introduction
Mission Care Development Organisation, MicaDO, a mis en place en 2010 le programme de « Lutte contre le Diabète au Bénin » appuyé par la WDF.(World Diabetes Foundation) : 2 centres de référence dans les 2 plus grandes villes de provinces sont créés et équipés, 2 médecins et 5 infirmiers sont formés. Le 1° à l'Hôpital Départemental Zou/Collines d'Abomey (CHD Zou), le 2° à l'Hôpital Départemental de Parakou. Les patients sont éduqués, explorés et suivis en consultation; ils bénéficient d'une accessibilité financière et géographique pérenne  
Patients et méthodes
*La pyramide des âges contraste avec celle des pays développés :
24% contre 6% ont moins de 40 ans,
57% contre 34% ont entre 40 et 60 ans
19% contre 60% ont plus de 60 ans.
De ce fait plus de 80% des diabétiques sont dans la tranche d'âge économiquement active. Une amélioration de leur validité et espérance de vie a donc une incidence sur l'économie du pays.
*30% sont en surpoids et 30% sont obèses
*2% sont de type 1,
80% sont des types 2
18% de type 1B ou type 2 cétosique (jeunes et maigres qui peuvent être sevrés d'insuline après 14 semaines et retrouver l'efficacité des ADO).
*Les complications les plus fréquentes sont la neuropathie sensitive et sexuelle (40%) la rétinopathie (22%) dont 1/3 proliférative, la néphropathie (10% de créatinine > à 15 mg) et le pied diabétique (7%). La co-morbidité avec l'HTA est responsable de nombreux AVC.
Observations
Les repas habituels comportent 80% de céréales, maïs, riz, blé, de tubercules et légumineuses, le manioc ayant un des meilleurs index glycémique(55), de même que les haricots secs (40). La sédentarité est élevée en zones urbaines. Tous les frais médicaux sont à la charge des patients non fonctionnaires.
L'enquête psychologique révèle une meilleure acceptation en cas de surpoids ou même obésité. C'est l'opposé au sein de l'ethnie Nagot et des animistes, les moins résilients se trouvent parmi les plus jeunes non mariés et appartenant à des familles nucléaires
Conclusion
Malgré les contraintes socioculturelles, l'importance de l'analphabétisme et de la pauvreté, 70% de cette population diabétique atteint un bon équilibre glycémique et tensionnel qui laisse augurer une diminution notable des complications et une amélioration de l'espérance de vie
_______________________________________________________________
Les Indicateurs quantifiés du programme ont évalué les différences entre la 1° consultation et au-delà de 4 mois de prise en charge :
20% des patients sont diabétiques avant 40 ans

 

Les modifications observées permettent d’estimer une diminution de plus de 50% des risques de complications pour ces patients
Plus d’1/3 des patients sont à l’abri des complications et pour 2/3 les risques de complications diminuent de moitié.
Les jeunes diabétiques insulinodépendants ne sont pas tous dans ce cas , leur décès précoce est fréquent soit par :
Défaut ou retard de diagnostic : éloignement géographique et personnel de santé non formé
Impossibilité pour les familles pauvres et non éduquées d’assumer le coût de l’insulinothérapie
Aucune prise en charge prévue par le système de santé du pays

Des contrôles pharmacologiques des génériques utilisés, provenant de la centrale d’achat du Ministère de la Santé ont été effectués par l'institut de pharmacovigilance de l'université de Montpellier. Ils ont révélé que les comprimés testés contenaient 30% de moins de principe actifs qu'annoncés. Ceci explique partiellement la résistance au traitement.

Nos études concernant les spécificités nutritionnelles locales du pays et de chaque région confirment leur facteur aggravant : 90% de l’alimentation est glucidique et d’index glycémique élevé.


Le Centre Hospitalier Universitaire Départemental de BORGOU/ALIBORI à Parakou qui couvre 6 provinces du Nord du pays

L’Unité Diabète du CHD de Parakou est en place, c’est le centre de référence en diabétologie de la région Nord.

Le chef de service, le Docteur Abdoulaye IMOROU et 2 infirmiers ont reçu une formation continue au cours des 3 dernières années.
Les équipements (Dosage de l’hémoglobine glyquée, électrocardiographe, doppler, lecteurs) et les consommables ont été fournis.
Médicaments antidiabétiques et consommables peuvent être renouvelés chaque fois que nécessaire grâce à la gestion autonome de l’Unité

Melik est un enfant Peul diabétique type 1 de 9 ans. Il vit avec son papa berger et 200 moutons à 200 Km au Nord de Parakou et sait pratiquer seul ses injections d'insuline.

 


 

ACCORD ENTRE LE MINISTERE DE LA SANTE ET L’ORGANISATION NON GOUVERNEMENTALE MISSION CARE DEVELOPMENT ORGANISATION ASSOCIATION FRANCAISE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE (Mica-DO)
REPUBLIQUE DU BENIN
MINISTERE DE LA SANTE
PREAMBULE
Le Ministère de la Santé représenté par Monsieur Kessilé TCHALA SARE, le Ministre ci-après désigné le Ministère, adresse : MS 01 BP 882 Recette Principale Tel/ Fax (229) 21 33 04 64 Cotonou d’une part,
L’organisation non gouvernementale (ONG) Mission Care Development Organisation ci-après désignée ONG MicaDO, représentée par Madame Jacqueline Dicquemare, Présidente, ayant son siège social au 40 Avenue des Alpilles, 13890 Mouries France ; Tel : (33) 4 9047 52 41 , Fax : (33) 4 90 47 64 52, d’autre part,
Sont convenues de ce qui suit :
Aux termes du présent Accord, le Ministère et l’ONG MicaDO décident de collaborer dans le cadre d’un partenariat, à la réalisation des objectifs du Programme
PREVENTION DU DIABETE ET AMELIORATION DES SOINS AUX DIABETIQUES AU BENIN

Le présent accord est valable pour une durée de 3 ans renouvelable par tacite reconduction.

 


 

Rapports semi-annuel WDF au format PDF : 2ème semestre 2010 et 1er semestre 2011

Logo campagne diabète mi. ca. do WDF

A la fin des 3 premières années du programme les 2 centres de référence en diabétologie (CHD Zou et CHD Parakou) cumulaient :
Un total de 150.000 consultations spécialisées
3.000 patients fidélisés et régulièrement suivis
Une centaine de sessions de sensibilisation grand public
1.500 heures de formation médicale reçues

Les médecins formés, en charge des 2 Unités ont participé aux Congrès de la Fédération Internationale de Diabète et Métabolisme et de la Société Africaine Francophone du Diabète

Lettre de félicitations Présidents WDF - PDF -


 

PROGRAMME 2014 2015

Message ANIL K, président WDF - PDF français - PDF anglais -

Création de 2 nouvelles « Unités Diabète », centres de référence
  • Dans le Département du Mono Couffo , sud-ouest du pays au Centre Hospitalier Départemental de Lokossa
  • Dans le Département de l’Atacora Donga , nord-ouest du pays au Centre Hospitalier Départemental de Natitingou
    • à l’Hôpital Départemental de Mono Couffo : CHD Lokossa où le Dr Florient Djossou dirige l’Unité Diabète
    • à l’Hôpital Départemental de Atacora Donga de Natitingou où le Dr Adam Alassane dirige l’Unité Diabète.

« Unités Diabète », les infrastructures dédiées sont réhabilitées et équipées, le personnel médical et paramédical formé.
Objectifs:

* Les 2 Unités couvrent 4 départements : Atacora, Donga, Mono et Couffo
* Formation de 2 Médecins et 4 infirmiers 12 “Antennes Diabète” réparties dans tous les départements du pays sont implantées et le personnel infirmier formé fait de la sensibilisation et du dépistage
*L’impact sur la population et le nombre de diabétiques dépistés augmentent
* Ces personnes sont prises en charge et améliorent leur statut glycémique
Leurs complications diminuent
*Des études sont menées pour identifier les particularités éventuelles en fonction de la situation géographique , des ethnies et des habitudes nutritionnelles )

 

Ce programme est appuyé par la World Diabetes Foundation (WDF 13 – 766) et démarre en janvier 2014

Evolution après 18 mois d'activité.

(PDF)

La formation continue des médecins et infirmiers a été effectuée au cours des 6 missions à ce jour par nos intervenants : 300 heures de formation.

éducation nutritionnelle adaptée aux denrées et coutumes locales

"Education nutritionnelle adaptée aux denrées et coutumes locales"

1677 patients diabétiques ont été diagnostiqués, référés, pris en charge et régulièrement suivis.

"Service de référence qui reçoit les patients pour consultations et informations"

17500 dépistages ont été effectués au cours de 64 campagnes.

6587 consultations spécialisés ont eu lieu dans nos 2 unités. Tous les patients ayant une ancienneté de diabète supérieure à 4 ans ont bénéficié d'examens ophtalmologiques pour dépister les rétinopathies, la majorité sont au stade 1 ou 2. Les rétinopathies prolifératives sont traitées uniquement à Cotonou.

Le nombre d’amputation pour pieds diabétiques ont significativement diminués, cependant 15 ont dû être amputés du fait du diagnostic trop tardif et des complications.

Beaucoup de femmes enceintes diabétiques viennent en consultation du fait que le diabète apparaît souvent chez des adultes jeunes. Les diabète gravidiques et gestationnels ont été suivis toute la grossesse, les femmes ont pu accoucher sans complication fœtale ou néo natale.


Programme en faveur des enfants en partenariat avec SOS Village d'Enfants à Natitingou.

Afrique de l'ouest, incluant le Bénin

Données statistiques sur le Bénin

Population 7 millions d’habitants
Capitale Porto-Novo
Villes principales Cotonou, Djougou, Parakou, Lokossa, Abomey
Croissance naturelle 3 % par an
Population de <15 ans 45,6%
Population de >60 ans 6%
Espérance de vie 53 ans
Taux de fécondité 5,6 enfants par femme
Développement
Indice de développement humain 0,421 / 161 ème sur 177 pays
Taux de la population ayant accès à l’eau potable 61%
Nombre d’habitants par médecin 6.790
Taux de la population équipé en électricité 22%
Part de la population sous le seuil de pauvreté 33%

Objectif

Le partenariat entre SOS Villages d’Enfants BENIN et MICADO(PDF) vise à travailler ensemble pour le développement des enfants, des familles et de la communauté à travers :

Activités

La malnutrition chronique est évaluée par le rapport Taille/âge.

62% d’entre eux sont à moins 2 déviation standard (-2DS) dont 25% au-delà de -3 DS.
Le récent rapport UNICEF concernant l’incidence de la malnutrition chronique dans l’Atacora révèle un taux de 37% pour la région et 26% pour la ville de Natitingou.
Nous devons donc avoir comme objectif de diminuer le nombre d’enfants SOS en malnutrition chronique jusqu’à atteindre au moins ceux de la population générale (37%).

Evaluation nutritionnelle

Cette évaluation a été faite à partir du fichier communiqué pour la semaine du 18 au 31 mai (données qualitatives) et non des portions ingérées par les enfants (données quantitatives et qualitatives). Cette évaluation concerne SOS village Natitingou. Aucune donnée ne nous a été communiquée pour l’orphelinat.
Les petits déjeuners et les goûters sont corrects ainsi que les apports protéiques journaliers.
Par contre la moitié des repas sont très insuffisants en végétaux : fruits et légumes, mais il semble que les « mamans » ne savent pas comment les accommoder.
Nous proposons, dans un premier temps, d’ajouter 2 fois par jour à tous les enfants un verre de jus de fruits et légumes frais ou un bol de soupe.

Evaluation staturo pondérale initiale

Etat initial des enfants du village SOS

Pour les enfants de moins de 10 ans : les compléments vitamine et oligo éléments (fruits & légumes ) sont indispensables :

Pour les enfants de 10 à 14 ans ou plus il n'y a que 13% de malnutrition chronique, 86,4% ont une croissance normale.

Par contre l'insuffisance pondérale ( à moins 2 et moins 3 DS) est supérieure à 30% : Il faut donc chez ces enfants en prépuberté, dont les besoins se situent aux environs de 3000 calories/ jour ,'augmenter les rations globales , ces enfants prépubertaires et en phase de croissance accélérée doivent manger plus que les adultes

Etat initial des enfants de l’Orphelinat

Le total des malnutritions chroniques y est de 39%

Chez les enfants de moins de 5 ans il s’élève à 65%

Entre 5 et 10 ans : 15% de malnutrition et chez les enfants de plus de 10 ans : 22%
A l’orphelinat il faut donc apporter rapidement les compléments en vitamines et oligo éléments (fruits et légumes) et pour tous les autres idem plus augmentation des rations caloriques quotidiennes

Réalisations à fin 2015

Missions MicaDO : 7 missions effectuées

Formations MicaDO : Environ 300 heures de formation théoriques, méthodologiques et 10 heures d’ateliers effectuées

Fournitures


This page in English with Google.