L'association

Actualité :

Programme en cours au Bénin

Historique :

Programmes achevés au Cambodge, Pérou et Haïti

Devenir membre Contact

Mission Care Development Organisation

Cambodge...
Années d'espoir


Malgré des années de massacre, de pauvreté et d'instabilité, le peuple Khmer a réussi à garder le sourire.
Sa santé a un très grand besoin de votre aide

 

Vendeuse

Nos programmes ciblent les maladies invalidantes non transmissibles :
• Dans le domaine de la cancérologie depuis 2000 à 2008
Depuis 2005 dans le domaine de la Diabétologie et Endocrinologie et la lutte contre la malnutrition chronique des enfants.



Cancérologie - Diabétologie - Nutrition


Depuis 10 ans, s'est développé notre programme :

« Dépistage, diagnostic précoce et traitement du cancer du col ». C’est la Première action de prévention en cancérologie dans le pays

 


A ce jour 15.000 femmes en ont bénéficié et les premiers traitements curatifs ont commencé. Toutes les patientes quelles que soient leurs ressources ont pu en bénéficier.

Ce programme a été appuyé par l ’Union Internationale Contre le Cancer relayée par la Ligue Contre le Cancer et par la Mission de coopération non gouvernementale de notre Ministère des Affaires Étrangères.
 

Impact depuis le début du programme

Hôpital Amitié Khméro – Soviétique Service de gynécologie - Laboratoire de cytopathologie

Evolution du programme dépistage et traitement du cancer du col de l’utérus : 2000 - 2008

  • Origine géographique des patientes


    • Phnom Penh 38 %

    • Kandal 15 %

    • Kompong Cham 14 %

    • Takeo 8 %

    • Kompong Thom 6 %

    • Battambang et Sieam Reap 5 %

    • Autres 9 %


Les dépistages ont été effectués à Phnom Penh et en province.

  • l’Hôpital « Amitié Khméro soviétique » : 70%

  • l’Hôpital Municipal de référence de PP : 5%

  • Hôpital de Kompong Cham : 17%

  • Hôpital de Takmao : 7%

  • Hôpital de Battambang : 1%


Tous les examens cytopathologiques ont été effectués au laboratoire de l’Hôpital AKS, les dysplasies confirmées par biopsies


  • Plus de 11.000 frottis de dépistage effectués

  • Plus de 1.000 cancers du col diagnostiqués, tous stades confondus.

  • 600 ont été traités




  • Les statistiques disponibles à l’Hôpital Preah Bat Norodom Sihanouk de Phnom Penh en 1999 faisaient état d’une mortalité à 100% des cancers du col diagnostiqués.


Analyse qualitative des cancers diagnostiqués entre 2000 et 2008


  • Age des malades atteintes de K ou lésion précancéreuse : 60% dans la tranche d’âge entre 40 et 60 ans, environ 20% avant et 20% après.



Moins de 30 ans

De 30 à 40 ans

De 40 à 50 ans

De 50 à 60 ans

Plus de 60 ans

5 %

14 %

31 %

29 %

21 %


  • Types de lésions


Bon

Pronostic



K in situ : CIN I à III


K micro-invasif

K invasif

Adénocarcinome

31 %

4 %

60 %

11 %


En 2000 aucun cancer du col n’était diagnostiqué au stade précoce
Ce diagnostic précoce a augmenté progressivement  grâce au dépistage :
Il permet  actuellement environ 45 % des diagnostics.

Ce sont autant de guérisons.
Les femmes et le corps médical ont compris l’intérêt du dépistage et les possibilités de traitement dans le pays : le recrutement du service de gynécologie d’AKS augmente chaque année et 60% des femmes viennent de province
Il faut cependant déplorer que beaucoup (30%)  de femmes porteuses de cancers du col ou lésions précancéreuses sont  perdues de vue et n’ont pu être traitées ou suivies, une moitié d’entre elles étaient des diagnostics précoces qui auraient été facilement curables.
Les études font état de 90% de survie pour les stades précoces et 20 % pour les stades invasifs bénéficiant de radio chimiothérapie
On peut donc estimer à 50% de bon pronostic  les   cancers du col diagnostiqués et pris en charge.

 Remerciements aux Docteurs Hy Virak, Heng Tech, Sitren, Suos sem et à Mme.Cheng



L'ex Hôpital Preah Bat Norodom Sihanouk à Phnom-Penh est devenu "Hopital de l'Amitié Khméro soviétique"

Grâce au programme la notoriété de son  service de gynécologie s'est étendue à tout le pays , 50 % des patientes viennent de province

Nous y avons équipé un laboratoire de cytopathologie et assuré la formation sur le terrain et en France du chef de service. Nous avons équipé le service de gynécologie et assuré la formation continue des médecins et sages-femmes : la pratique et l'interprétation des frottis, les biopsies, les traitements peu invasifs. Nous avons sensibilisé les femmes, les personnels de santé et les autorités sanitaires et établi les bases d'une étude épidémiologique des cancers du col.
L’Hôpital Amitié Kméro soviétique, maintenant équipé d'un centre de radiothérapie, est l'Hôpital de référence en cancérologie du Royaume. Les examens et traitements sont assurés aux patientes indigentes de même qu’un complément de salaire pour le personnel local.

Hôpital de Takmao dans la Province de Kandal

Notre programme de formation et appui technique dure depuis 6 ans.
Des missions répétées de formation en proctologie et l’apport de matériel spécialisé a permis de nombreux traitements innovants.
La cardiologie, grâce à 4 missions consécutives s’est développée.

Des activités "cancer du col" s'y développent depuis 2001.


Hôpital de Battambang - Province Nord Ouest

 

Programme en faveur des Diabétiques au Cambodge


1) A l’hôpital Preah Kossamak de Phnom Penh

A la demande du Ministère de la Santé du Royaume, nous avons mis en place un service de référence en Diabéto-Endocrinologie à l'Hôpital Preah Kossamak de Phnom Penh.
Nous y avons réalisé l'appui institutionnel et technique et la formation des personnels médicaux, paramédicaux et sociaux pour
• Le dépistage et la sensibilisation en ville et dans les quartiers défavorisés,
• L'éducation à la santé,
• La surveillance clinique, biologique, psychologique des patients,
• L'épidémiologie et l'étude des particularités locales,
• L'aide à l'accès au traitement pour les patients démunis.


Le service de diabétologie fonctionne depuis janvier 2005 . Il est dirigé par le Dr. Serey, Les équipes médicales et paramédicales ont reçu 2 000 heures de formation.

5 000 nouveaux patients sont venus consulter et 75 % sont suivis régulièrement.

70% d’entre eux ont amélioré leur statut glycémique.

Plus de 50% vient de provinces.
Le  Fond de Solidarité est en place : Mica DO a acheté initialement en fonds propres Metformine et Glibenclamide génériqués,  vendus à très faible coût pour des programmes humanitaires par la Fondation Internationale IDA.
Une partie de ces médicaments est donnée aux indigents, une autre partie est vendue aux patients non indigents à un prix inférieur aux pharmacies de ville.
Ceci, ajouté au recouvrement des glycémies capillaires, génère un bénéfice qui permet de redistribuer des compléments de salaires aux acteurs et de renouveler le stock.
Un fichier d'évaluation est en place, de même qu'une étude des particularités du diabète au Cambodge :
L'étude de l'index glycémique préparée selon les conditions locales a fait la preuve que le riz plusieurs fois lavé comme le veut la coutume est très hyperglycémiant.
L'étude de la comorbidité avec les hépatites montre une fréquence de l'hépatite C bien plus importante que dans la population générale et son rôle aggravant.
Nous avons collaboré à l'enseignement clinique du DU de diabétologie de la Faculté de médecine de Phnom Penh  pour 12 étudiants.
 Nous avons établi un partenariat avec l'ONG Mopotsyo, qui a pour  mission de créer des associations de diabétiques dans les quartiers défavorisés, avec formation de formateurs, information nutritionnelle, sensibilisation, appui aux patients démunis  et suivi des patients.

Nous avons réalisé un DVD « Education Diabète » en khmer et aménagé l’espace extérieur du service. Le DVD est projeté sur écran télévision aux patients


Notre programme est soutenu depuis 3 ans par la World Diabetes Foundation "(Copenhague).


Patients en attente devant le service qui regardent le DVD « Education Diabète »

Notre service à l’Hôpital Preah Kossamak de Phnom Penh

 

Projections de documents

Traductions faites par le Dr.Sok Bunna

 

Les sessions de formation à Kossamak

Program for improving care of diabetics in Phnom Penh

Training health care personnel:


20 physicians and 60 health care auxiliaries have been trained over 1900 hours

4 physicians + 4 nurses are now trainers

All the teaching documents have been handed over to the doctors trained in files data
processing


Improving access to medication for the poorest:


1,5 Millions U. Metformine + 1 Million U. Glibenclamide + 150.000 U. Furosemide and Captopril were bought at a very low price from IDA Foundation (Amsterdam) and sent. They have been sold at a price about 50% lower than in the chemistry of the city.

80% of the patients can buy it, according to the prescriptions

About 20% i.e. people with the lowest incomes can have the drugs and the HbA1c test for free.


Diabetes education and awareness:

 

  • 12 educational posters and 6 index cards of nutrition were created and printed to be shown and distributed in numerous copies.

  • 4 articles were published in newspapers ( “Cambodia Daily”, “Cambodge Soir”, “K set” , “Courrier international”)

  • Collaboration for “Diabetes guidebook” – Peter Starr (IJF)

  • 1 DVD animation was released in khmer language and can be seen every day on TV screen by all the people attended in Kossamak hospital diabetes department. It is also used by the staff of MoPoTsyo.

  • The individual book handed to every patient contains 3 pages with images and information about the disease and its management.

  • 16 % of the diabetic patients are more than 65 years old, they are 54 % in developed countries

This phenomenon can be explained by the fact that the patients with diabetes in developed countries have a longer life expectation leading to longer duration of care and treatments.

To obtain the same results in developing countries, even with enormous efforts in terms of prevention, it is obvious that the costs of cares and treatments for Diabetes will increase considerably.

So, what is the solution for developing countries and poor populations?

  • Diabetes and High blood pressure

30% of our patients have high blood pressure, when in the literature; the prevalence in Asia is on average between 15 and 20%.

In developed countries (UKPDS) this prevalence is of 39%. The longest life expectation is also the main factor there.

However this percentage is even higher in Maghreb in 2000 Pr. Chraibi found 65% of diabetic people with high blood pressure.

  • Impact on lay population

We estimate this impact by comparing the data of the patients coming for the first time in consultation between 2007 and 2009.

It is interesting to notice that, during the first consultation:

    • In 2007, 53% of the patients had very strong imbalance (HbA1c superior to 10 %).

    • In 2009, this ratio decreased to reach 34%.

    • In 2007, the HbA1c average was 10, 6%.

    • In 2009, the HbA1c average was 9, 3 %.

      This evolution shows that the advice delivered to the patients spreads widely among them and that many people benefit from it which is increasing the impact strikingly.

For several months, we have noticed a clear improvement with fewer and fewer patients with serious imbalance.

This is the same regarding the weight : during their first visit in 2007, 58 % had a BMI superior to 23, against 47 % in 2009.

More than 10 % already knew the noxious effect of being overweight and had taken it into account.

But after 5 or 6 consultations, this number of patients being overweight did not decrease.

The patients informed have already made some efforts and do not seem to maintain these efforts on a longer time, waiting for the results of the treatments.

Responding to our questionnaires, patients said that they have passed the information and the advice received at least to 10 or 15 persons of their environment.

It means that more than 50.000 persons have been reached and explains that more than 50 % of the patients come from all the provinces of the country.

This mode of communication is undoubtedly, the one that reaches better the Khmer population. Messages from the authorities are often perceived as propaganda and few people read the press, even more within the population from modest condition.

This regular increase in the number of patients coming allows us to note that this program responds to a real need and gives satisfaction to the patients.


MicaDO performed 30 missions for the program ; each trainer MD or nurse worked one month with the local actors

In January 2005 Kossamak Hospital did not beneficiated of diabetes department; After solicitation from Ministry and Hospital Direction we signed partnership agreement and we began training ( 6 hours/day, 30 days by 2 specialists MicaDO MD ) for the future specialised staffs : 2 MD ( Dr.Serey and Dr.Khun ) and 4 nurses ; we organise the department in the available area, we give some equipments and consumables and in February the DS department opened and the first patients was coming for detection and consultations (file and booklet , weight, height, pressure, blood glucose test, medical examine, medical prescriptions, giving drugs)

In December 2005 the data was : 1000 consultations, 600 new patients, 400 with regular follow up .

The changes over the course of the project period was :

        Training to 2 more MD working in the department ( Dr.Chey Sokha and Dr.Sok Bunna, DU Diabetes students in the Faculty of Health) and 10 others DU students working in others hospitals

Project impact : (State actual impact in diabetes care)

The diabetic people feel the need of specialized consultations and well trained medical staff

The general population is better informed and broadcast their knowledge

The Health authorities and the Ministry consider the doctors trained as experts and allow them to participate in the decisions.

The study on rice IG in relation to local cooking modalities has improved the nutritional advice


key changes observed arising from project activities,

The number of consultants coming from provinces is regularly increasing.

The slow but significant decrease in the obesities and overweight of the patients coming for the first consultation

The very big imbalance among these same first consultants is decreasing.

Two points less over the HbA1c averages among patients after 4 or 5 consultations allows to expect a decrease in the complications of at least 25 % in the target population of diabetics. But we didn’t have enough time to study and to give evidence of it.

During the 7 first months before the partnership with WDF, 600 new patients came and 400 of them followed up regularly.

Now, at end of our project, the service had 5000 new patients (75 % regularly followed) and 22.000 consultations have been done

Rapport final septembre 2009

Les rapports bi-annuels de nos activités 2007 - 2008 - 2009

Format PDF

juillet 2007 - décembre 2007

juin 2008 - décembre 2008

juin 2009



Programme Santé et Nutrition à Kompong Speu


Ce programme s’est étendu à 4 villages de la province de Kompong Speu

Les membres des centres de santé ont été formés et une consultation avancée spécialisée de diabétologie se fait une fois par semaine depuis 1 an

 

Les 500 enfants de 4 villages, de 8 mois à 10 ans, consomment la pâte nutritive pendant un mois et sont ensuite bénéficiaires de l’éducation nutritionnelle délivrée aux parents et de l’appui aux familles.

Au 12° mois 45% des enfants ont amélioré leurs courbes de poids et taille (au-delà de +1 déviation-standard)


Formation du staff  : les 2 médecins et les auxiliaires de santé en charge du programme



Les enfants du village de Trapaing Peuk consomment la bouillie nutritive quotidienne.

-----------------------------------

Par la suite, toutes les familles ont reçu l'éducation nutritionnelle destinée à améliorer régulièrement les apports.

L’évaluation au terme des 2 années du programme montre une amélioration staturo-pondérale de plus de 2 Déviations Standard chez 50% des enfants inclus

Actuellement les familles bénéficiaires mettent en pratique les conseils nutritionnels et les agents de santé formés continuent le suivi des enfants

L’acquis d’un bénéfice pour la moitié des enfants sera pérennisé.

Nous avons tenté de créer des partenariats avec des organisations agissant dans le domaine agricole et sanitaire afin d’aider les familles à accéder à la diversité alimentaire et à des activités génératrices de revenus. Cette complémentarité des compétences aurait permis d’améliorer les résultats.

Des projets ont été élaborés avec AGRICAM, HEIFER, Heath Unlimited. Les accords de partenariat n’ont pas pu être signés.

Le programme médical « Nutrition Cambodge » est terminé.


 


 
Haut de Page

phpMyVisites | Open source web analytics Statistics